Cardan

Alerte publiée le 07/10/2022

INFLUENZA AVIAIRE

- - - - - - -

Alerte du 07/10/2022 à 10:12

La situation sanitaire au regard de l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) s'est dégradée ces dernières semaines. Le nombre de cas d’influenza aviaire en élevage et dans la faune sauvage est en forte augmentation en France métropolitaine.


Ainsi depuis le début de l’été, plusieurs centaines d’oiseaux morts du virus de l’influenza aviaire hautement pathogène ont été recensés principalement sur le littoral ouest de la France. Des mesures de protection et de surveillance renforcées ont dès lors été mises en place par les préfets pour tenter de protéger les élevages. Épargnés jusqu’à la fin juillet, les élevages de volailles sont toutefois désormais touchés avec, à la date du 29 septembre, 18 foyers en élevage confirmés dans 11 départements dont la Gironde, signe d’une persistance du virus dans l’environnement.


A l'approche de l'automne, période à risque du fait de la baisse des températures et du début des migrations d'oiseaux, le niveau de risque a été relevé de "négligeable" à "modéré" sur l'ensemble du territoire national( Cf communiqué de presse joint).


Depuis le 2 octobre, ce changement s’accompagne d’un renforcement de la surveillance des élevages de volailles et des mesures de protectionPour les détenteurs d'oiseaux et de basse-cour (élevage à finalité non commerciale) :


Tous les détenteurs de basse-cour doivent se déclarer à la mairie de leur commune;

la claustration ou la mise sous filet obligatoire des oiseaux ;

La surveillance des oiseaux et des volailles ainsi que l'information du vétérinaire de l’élevage ou à défaut de la DDPP en cas de mortalité ou l'apparition inhabituelles de signes cliniques.

Pour les éleveurs de volaille et autres détenteurs d'oiseaux à finalité commerciale :


la mise à l’abri obligatoire des volailles ;

l’interdiction de l’organisation de rassemblements dans les ZRP et la participation des volailles originaires de ZRP dans des rassemblements hors ZRP ;

les autorisations limitées des transports et d’introduction dans le milieu naturel de gibiers à plumes et de l’utilisation d’appelants (communication directe à leur attention par la FDC) ;

la surveillance clinique quotidienne ;

l’interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l'arrivée de la France ;

la vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet.


1 sur 17